Les Grands Terroirs Alsaciens | Hunawihr

Le Rosacker et Hunawihr : un mariage d'amour exceptionnel

Le Grand Cru Rosacker à Hunawihr  : un paysage unique qui raconte le lien fort qui unit les hommes, leur village et leur terroir et porte le joli nom de "Champ des Roses".
Le Grand Cru Rosacker à Hunawihr : un paysage unique qui raconte le lien fort qui unit les hommes, leur village et leur terroir et porte le joli nom de "Champ des Roses".

Le coteau du Rosacker effleure d'une douce caresse le village de Hunawihr. Ce terroir exceptionnel s’étend à flanc de coteau à l’orée des bois, et fait sienne cette colline, en adopte les tours et contours....

Bénéficiant d'une exceptionnelle orientation Sud-Est, le Grand Cru Rosacker est situé entre 260 et 330 mètres d’altitude. La pente est douce et modérée en partie basse et médiane du coteau (jusqu'au chemin de Ribeauvillé). Elle se renforce légèrement dans sa partie haute en particulier à l'entrée du petit vallon du Heitzloch, situé en haut du village.

Le Grand Cru Rosacker recouvre une superficie de 26 hectares
Le Grand Cru Rosacker recouvre une superficie de 26 hectares

Le Rosacker est un des rares terroirs calcaires dolomitiques alsaciens. Les sols du Rosacker sont largement dominés par des éléments calcaires même s’ils contiennent un peu de marne. Formé durant la période géologique du Trias germanique, le terroir du Rosacker repose sur une roche mère de Muschelkalk et de Lettenkhole. Il s'agit d'un calcaire sédimentaire de type coquillier datant de 235 à 245 millions d'années, plus ou moins dolomitisé. La profondeur du sol est de 1.50 mètres en moyenne. La texture est lourde cependant aérée par des éboulis siliceux de grès vosgien. Les réserves hydriques y sont bonnes. La limite haute du Rosacker est définie par le changement de structure du sol. En effet, lorsqu’on monte vers la forêt on arrive à une limite où on trouve de plus en plus d’éboulis siliceux (grès et quartz).

Mais la vraie singularité du Rosacker est d’être adossé au Massif Vosgien. En effet, c'est la proximité du Rosacker avec le massif vosgien qui lui confère, par un effet d'ombre portée, un climat plus frais – mais aussi plus sec – que celui des terroirs avoisinant. Pour ces raisons, le terroir du Rosacker est considéré comme tardif et sec. Protégé par le vallon fermé de Hunawihr, le Rosacker est par ailleurs peu soumis aux vents des vallées vosgiennes. Les conséquences de cette double influence : un substrat calcaire qui favorise des maturations lentes et une situation géographique particulière : ombre portée de la montagne renforcée par l’altitude des parcelles- apportent beaucoup de fraîcheur et un décalage important au niveau de la maturation des raisins. En général, les parcelles du haut du Rosacker sont mûres 10 jours après celles du bas. Par le passé, les parcelles du bas étaient les plus recherchés mais à l’heure actuelle les vignerons sont contents d’avoir également des vignes dans les secteurs hauts.

Un terroir lié à l'histoire

Le Grand Cru Rosacker est inséparable de l’histoire du village d’Hunawihr, dont la célèbre église fortifiée est devenue l’un des symboles du vignoble alsacien.

C'est par une donation de vignes du seigneur Huno au couvent de Saint-Dié que le nom de Hunawihr apparaît dans l'histoire au VIIème siècle. Situé entre Ribeauvillé et Riquewihr, le petit village participe au cours du temps à la prospérité de la viticulture alsacienne.

Une belle légende raconte qu'un jour d'automne, alors que les vignerons rentraient au village, après une triste vendange, la dame Hune, épouse du seigneur Huno, fit miraculeusement jaillir de la fontaine où elle lavait le linge des plus humbles le meilleur vin de toutes les cuvées connues dans la région. La dame bienfaitrice fût élevée au rang de sainte en 1520, tandis que les coteaux de la commune prenaient le relais de la fontaine miraculeuse.

Tout au long du Moyen Âge, le vignoble de Hunawihr alimente les caves des Chanoines de Saint-Dié et des Dominicains de Bâle et de Fribourg-en-Brisgau ainsi que celles des seigneurs de Horbourg et de leurs successeurs, les comtes et Ducs de Wurtemberg.

Au XIVème siècle, rapporte la chronique locale, Hunawihr payait ses redevances uniquement en vin blanc !

Les vins du Rosacker sont mentionnés dès 1483. À cette époque, les ducs de Wurtemberg administrent la seigneurie de Riquewihr-Horbourg dont fait partie Hunawihr et veillent sur la qualité des bons crus. Le Rosacker, dans la ligne de mire des trois châteaux des sires de Ribeaupierre qui dominent les hauteurs de Ribeauvillé, accroît la convoitise des nobles et des bourgeois pour le vignoble de la commune.

Equilibre et longévité caractérisent les vins du Rosacker

Reconnu depuis le XVe siècle pour la grande qualité des vins qui y naissent, le Rosacker a fait partie de la première série de « Grands Crus » alsaciens officiellement institués par un décret du 23 novembre 1983.

Conscients du privilège de travailler un terroir que Serge Dubs qualifie comme "l’un des plus beaux terroir-climat du vignoble alsacien" les vignerons qui ont la chance de posséder une parcelle de Rosacker se sont largement engagés dans la voie de la qualité.

Le caractère tardif et sec du terroir ainsi que l'ombre portée par le massif vosgien permet une maturation lente et saine des raisins. Ceci confère aux vins une grande pureté aromatique (il y a ici peu de botrytis) ainsi qu'une grande complexité (liée à la maturation lente). Le sol profond procure une alimentation hydrique et minérale régulière, gage d'une maturation homogène. Ainsi, les troubles physiologiques de la vigne dûs à des coups de chaud ou à des stress hydriques sont rarissimes.

Les vins ne sont jamais tanniques ou asséchants. Le sol, de nature calci-magnésienne, est par nature faiblement pourvu en potasse. Il en résulte une moindre salification de l'acide tartrique, conférant au vin une puissante structure acide. Les vins du Rosacker se distinguent ainsi par leur forte acidité mûre, très "tartrique".

Le Rosacker n'est pas un terroir « extrême ». Au contraire, de par sa profondeur de sol, son exposition à l’est, son caractère tardif et sec, sa faible exposition aux vents, il offre à la vigne des conditions de maturation régulières.

L'ensemble des cépages alsaciens réussit sur le Rosacker, et ce, quel que soit le millésime. Cependant, la résistance du terroir à la sécheresse estivale et son caractère tardif profitent particulièrement au Riesling, qui acquiert ici de la puissance tout en conservant sa pureté. Marqués par une forte personnalité, les vins du Rosacker sont purs et complexes. Ils se prolongent en bouche avec finesse et durée.

Jeunes, les Riesling Alsace Grand Cru Rosacker offrent des arômes pointus, d’un poivré caractéristique, qui s’arrondissent en vieillissant, dévoilant des saveurs plus minérales, propres aux terrains marno-calcaires.

Les Gewurztraminer Grand Cru Rosacker développent des arômes de rose, parfois de violette à nuances poivrées d’une grande finesse.

Mon Vin préféré ! Un Riesling Grand Cru Rosacker bien sûr...
Mon Vin préféré ! Un Riesling Grand Cru Rosacker bien sûr...

Les Riesling Rosacker ont leur place sur les meilleures tables du monde entier et leur notoriété est grandissante grâce aux talents des vignerons et vigneronnes de Hunawihr et environs.

 

Voici 3 domaines qui oeuvrent à l'excellence de ce terroir et dont j'apprécie particulièrement les vins : (liste non exhaustive uniquement gustative ! )

Au cœur du Rosacker naît un vin d’exception : Le Riesling Clos Sainte-Hune

Le Riesling Clos Sainte Hune -contrairement à ce que l'étiquette illustre -ne naît pas sur les pentes de l'église fortifiée mais bien des vignes du Rosacker. En effet, la famille Trimbach travaille depuis plus de 200 ans une parcelle de 1,67 hectares située au cœur du Rosacker.
Même si le nom du terroir qui le voit naître n’apparaît plus sur l’étiquette depuis 1919 ! Remplacé pour des raisons ...commerciales par "Clos Sainte Hune"

Un Clos Sainte Hune exceptionnel - Le Millésime 1971 est considéré comme un des trois meilleurs du XXe siècle ! Normal c'est mon année de naissance !
Un Clos Sainte Hune exceptionnel - Le Millésime 1971 est considéré comme un des trois meilleurs du XXe siècle ! Normal c'est mon année de naissance !

L’origine viticole de la Maison Trimbach remonte à 1626, date à laquelle Jean Trimbach, venu de Sainte Marie aux Mines est reçu Bourgeois de la ville de Riquewihr. A partir de cette époque, les Trimbach de père en fils se distinguent par leurs qualités de viticulteurs. Jean-Jacques Trimbach, né à Riquewihr en 1633, puis son fils Jean, né en 1677, furent tour à tour Maires de la petite cité. Jean-Jacques Trimbach né en 1750 devient Maître Tonnelier, un métier parfaitement complémentaire à la vocation des viticulteurs de la famille. La lignée se poursuit avec Jean Louis Trimbach né en 1783. Le fils de ce dernier Jean Frédéric né en 1811 transfère ses activités à Hunawihr en 1840 et devient un important « Gourmet » des vins de Hunawihr, village dèja réputé pour ses Rieslings. Il sera élu Maire de Hunawihr à peine 6 ans après son installation dans le village de 1846 à 1884. Son fils aîné, Frédéric Emile, né en 1839, prend la succession de son père et achète en 1865 la propriété Greiner, ancienne l’auberge à « l’homme sauvage », une maison renaissance datée de 1610 construite par Heinrich Schickhardt l’architecte des Ducs de Wurtemberg. C’est lui qui donne réellement un essor à ce qui sera par la suite la Maison Trimbach et apporte de notables modernisations dans le vignoble de Hunawihr comme la plantation des vignes en rangs et le palissage sur fil de fer. Il est à l’origine des premières mises en bouteilles. Frédéric Emile Trimbach obtient de nombreuses reconnaissances internationales (diplôme d'honneur international à Bruxelles en 1898) en particulier pour les Rieslings Rosacker. Il sera comme son père élu Maire de Hunawihr de 1902 à 1913 et sera à l'origine de nombreuses modernisations dans son village comme l'aménagement du lavoir couvert afin notamment d'éviter la propagation de maladies liées au manque d'hygiène. Il décède le 24 décembre 1917 à l'âge de 78 ans.

Riesling Rosacker 1912 -  Grâce à F.E. Trimbach , le Rosacker et les Vins de Hunawihr acquièrent dés le début du XXe siècle une renommée internationale
Riesling Rosacker 1912 - Grâce à F.E. Trimbach , le Rosacker et les Vins de Hunawihr acquièrent dés le début du XXe siècle une renommée internationale

Son fils, Frédéric Théodore, né en 1875, reprend les affaires à la fin de la Première Guerre Mondiale. C'est lui qui est à l’origine des premières étiquettes du Clos Sainte Hune à partir de 1919. Frédéric Théodore transfère la Maison Trimbach sur le site actuel à Ribeauvillé en 1929, tout en gardant une cave à Hunawihr. Il fut l’un des fondateurs du Syndicat des Négociants et Viticulteurs d’Alsace et un authentique promoteur des vins d’Alsace.

Aujourd'hui, le Domaine Trimbach est conduit par la douzième et treizième génération, les  « Clos Sainte Hune » constituent toujours le fleuron de leur production ! Grands vins de garde les Clos Sainte Hune atteignent leur apogée après sept à dix années suivant leur mise en bouteille. La Famille Trimbach garde les bouteilles en cave pendant cinq ans minimum avant de les commercialiser. Les 8 000 bouteilles annuelles de ce vin mythique peuvent être considérées comme les témoins de l’excellence du Rosacker…

www.trimbach.fr

si vous avez aimé, merci de partager

Informations sur l'auteur

Caroline CLAUDE-BRONNER

fondatrice de Chemins Bio en Alsace , guide conférencière diplômée en Histoire, fille de vignerons alsaciens, passionnée par sa région, vous propose ses services de guidage et d'accompagnement dans la bonne humeur et le respect de l'environnement pour tout public, du junior au senior.

suivez moi sur Facebook