L'histoire du Baeckaoffe alsacien : le plat de la concorde

Voici venu le temps du Baeckaoffe. 

Découvrez toute l'histoire de cette potée boulangère à l'alsacienne, un plat de concorde, réconfortant et convivial.

Le Baeckaoffa qui rassemble toutes les confessions et toutes les traditions est à l'image de l'Alsace  : conviviale et généreuse ! Cette magnifique terrine à Baeckaoffa est réalisée par la poterie artisanale G. Wehrling et fille à Soufflenheim
Le Baeckaoffa qui rassemble toutes les confessions et toutes les traditions est à l'image de l'Alsace  : conviviale et généreuse ! Cette magnifique terrine à Baeckaoffa est réalisée par la poterie artisanale G. Wehrling et fille à Soufflenheim

Le Baeckaoffe ou Baeckeoffe était autrefois cuit dans le four du boulanger d’où il a tiré son nom. Il s'agit d'un plat traditionnel de la cuisine alsacienne, à base de pommes de terre, de légumes, et d'assortiment de viandes marinées avec des épices et du vin blanc des vignobles d'Alsace. Le tout étant longuement cuit dans une poterie traditionnelle en argile.

La tradition du Baeckaoffa serait inspirée du Hamin, plat traditionnel servi dans de nombreuses familles alsaciennes de confession juive appliquant l’interdiction d'utiliser le feu du vendredi soir au samedi soir.  Les mères de famille préparaient un plat à base de viandes et pommes de terre, qu'elles déposaient avant le début du Shabbat chez le boulanger non-juif. Celui-ci gardait le plat dans son four toute la nuit jusqu'au lendemain midi. Ce plat délicieux fut ensuite adopté avec enthousiasme par des familles protestantes aisées et urbaines. Les maîtresses de maison mettant d'abord à mariner une nuit les viandes et un bouquet garni dans du vin d'Alsace, puis le dimanche matin avant de partir pour le culte, préparaient leur Baeckaoffe, en disposant viandes marinées, pommes de terre et légumes dans une traditionnelle terrine en poterie d'argile de Soufflenheim. Les enfants se chargeant de la déposer chez le boulanger pour qu’il la fasse cuire dans son four ; cela pouvait durer jusqu'à trois heures, les cérémonies religieuses étant plus longues qu'actuellement. D'autres sources font état d'un plat du lundi, jour de lessive en Alsace, qui était un jour chômé pour les boulangers (droit local en Alsace-Lorraine datant de 1870) ; la ménagère déposait son Baeckaoffe chez le boulanger avant de faire sa lessive au lavoir, et le récupérait une fois sa lessive terminée. 

Chaque famille alsacienne dispose d'une bonne recette. La recette traditionelle est très souvent proposée avec trois viandes (porc, boeuf et agneau). N'hésitez pas à être créatifs, ce plat apprécie les originalités : poissons, fruits de mer, escargots, oie, épices.

Et surtout, c'est fondamental, investissez dans une authentique poterie traditionnelle en argile de Soufflenheim. Une garantie de qualité et d'authenticité. Vous ne serez pas déçus, vous pourrez l'utiliser également pour tous vos plats au four (viandes, poissons, gratins...)

Plus d'infos : www.potiers-alsace.com


Informations sur l'auteur

Caroline CLAUDE-BRONNER, fondatrice de Chemins Bio en Alsace , guide conférencière diplômée en Histoire, fille de vignerons alsaciens, passionnée par sa région, vous propose ses services de guidage et d'accompagnement dans la bonne humeur et le respect de l'environnement pour tout public, du junior au senior.

suivez moi sur Facebook