Saint-Nicolas, tradition en Alsace

"Saint-Nicolas arrive à Colmar en France", Hansi, 1946
"Saint-Nicolas arrive à Colmar en France", Hansi, 1946

Qui est Saint-Nicolas ?

Nicolas de Myre serait né autour des années 270, dans une riche famille chrétienne de Patare, en Lycie (actuelle Turquie). Contemporain de l'Empereur Constantin, il serait devenu évêque de Myre vers 300 et serait mort le 6 décembre 345.

De son vivant, Nicolas était réputé pour sa foi et pour sa charité envers les pauvres et les enfants. La célèbre légende des trois enfants au saloir, puise sa source dans un certain nombre de prodiges attribués au Saint : son intervention en faveur de trois jeunes filles qu’il dota pour que leur père, ruiné, puisse les marier au lieu de les livrer à la prostitution, puis de trois jeunes gens accusés à tort d’avoir fomenté une émeute et de trois officiers que l’Empereur allait faire exécuter, suite à des calomnies. 

Les ossements du Saint, qui selon la légende, avaient la particularité de suinter une huile parfumée utilisée en baume, étaient connus dans toute l'Europe du Moyen Âge. De nombreux pèlerins se rendaient chaque année sur les lieux de son tombeau, régulièrement menacé de destruction par les raids des sarrasins. Plusieurs villes italiennes marchandes, dont Nicolas est le saint Patron, souhaitent alors récupérer les reliques. Le 9 mai 1087, soixante-deux marins venus de Bari gagnant de vitesse les navires vénitiens, volent et ramènent les reliques de Saint Nicolas. Cette "translatio" a comme but de mettre les reliques en lieu sûr et d'accroître leur vénération. Une basilique est spécialement construite à partir de 1089 à Bari.

En 1098, le chevalier lorrain Aubert de Varangéville y vole une phalange et la rapporte en Lorraine à Saint-Nicolas-de-Port où elle devient un objet de pèlerinage majeur. C'est le début de la Légende Dorée de Saint Nicolas...qui se diffuse alors dans toute l'Europe de l'Est et du Nord (Lorraine, Alsace, Pays-Bas, Allemagne, Russie....). En Alsace, le Saint est vénéré depuis 1100, de nombreuses églises lui sont dédiés. Le 6 décembre, jour de la mort de Saint-Nicolas, devient un jour de fête dans plusieurs pays européens du Nord et de l'Est "où il distribue des cadeaux à tous les enfants sages".

Tous les 6 décembre, l'Alsace fête Saint Nicolas

En Alsace, Saint Nicolas, apparaît habillé en évêque, portant sur sa tête une grande mitre et tenant une crosse à la main. Affublé d'une longue barbe blanche, il est traditionnellement accompagné d'un âne appellé "le Peckeresel" dans certaines parties de l'Alsace. Ce dernier transporte sur son dos les friandises, pains d'épices et fruits et même parfois des jouets distribués aux enfants. Saint Nicolas est souvent également accompagné par un personnage sombre et inquiétant le "Hans Tràpp" aussi nommé le Père Fouettard. Celui incarne le côté obscur des nuits d'hiver, et fait mine de "voler" les enfants et de les emmener avec lui dans son grand sac. C'est le lointain descendant des hommes sauvages.

Caroline CLAUDE-BRONNER, guide-conférencière en Alsace
Caroline CLAUDE-BRONNER, guide-conférencière en Alsace

Informations sur l'auteur

Caroline CLAUDE-BRONNER

fondatrice de Chemins Bio en Alsace , guide-conférencière nationale diplômée en Histoire, fille de vignerons alsaciens, passionnée par sa région, je vous propose mes services de guidage et d'accompagnement dans la bonne humeur et le respect de l'environnement pour tout public, du junior au senior.

suivez moi sur Facebook