Histoire de la lutte contre les maladies de la vigne en Alsace de 1800 à 1939

La photographie de couverture de mon mémoire est exposée au Musée du Vignoble et des Vins d'Alsace à Kientzheim. Elle est en partie à l'origine de mon souhait de remonter l'histoire de cette lutte -à la vie à la mort- menée par nos aïeux. Car ne nous ne trompons pas,  la toxicité des produits employés pour lutter contre les maladies de la vigne était bien connue. Les hommes et les femmes qui étaient amenés par nécessité vitale à les utiliser en étaient les premières victimes.

J'ai grandi dans une famille de vignerons alsaciens qui dès l'émergence des maladies et des pesticides a dû à chaque génération trouver ses solutions pour lutter, résister, s'adapter. Je leur dédis ce mémoire.


Cela fait plus de 25 ans que je m'intéresse à l'histoire de la lutte contre les maladies de la vigne en Alsace, qui pour la période 1800 à 1939 avait fait l'objet de mon sujet de mémoire de Maîtrise d'Histoire en 1997.

Je vous propose un retour en arrière pour mieux comprendre comment et pourquoi les pesticides se sont retrouvés dans les vignobles, dans les vins et ...dans nos organismes.

La culture de la vigne a été introduite en Alsace par les Romains et depuis les hommes n'ont cessé de la cultiver. De tout temps, les vignerons devaient la préserver des maladies et des insectes qui la menacent régulièrement. Ainsi, dès l'Antiquité, les auteurs grecs et romains évoquent différents insectes nuisibles à la vigne. Au Moyen Age, Estienne dans son ouvrage Maison Rustique parle de «chenilles et de poux de terre qui détruisent les racines des ceps de vigne». Au XVIIIe siècle, le cycle de la vigne reste associé au cycle de la vie [1] et le travail de la vigne s'effectue au rythme des saisons. Ce sont essentiellement les accidents climatiques qui sont à l'origine des pertes de récoltes (pluies constantes, grêle, gelées, sécheresse ...) mais il arrive également que des insectes (guêpes, sauterelles, bêches, chenilles ...) envahissent durant quelques jours un ban communal et le dévastent. Malgré cela, les pertes de récolte liées à l'invasion de nuisibles restent exceptionnelles et toujours localisées [2]. A partir du XIXe siècle, tout change.. de nouvelles maladies venues d'ailleurs s'abattent sur les vignobles.

Pour vous raconter l'histoire cette lutte, j'ai choisi pour des raisons d'organisation et d'analyse de séparer mon étude en trois chapitres chronologiques. En effet, même si les maladies de la vigne ne connaissent ni les frontières et ni les gouvernements, la période étudiée 1800-1939 était trop marquée par les événements politiques et leurs conséquences légales pour que je fasse abstraction des grandes évolutions de l'histoire de l'Alsace.

Conclusion


Informations sur l'auteur

Caroline CLAUDE-BRONNER

fondatrice de Chemins Bio en Alsace, guide conférencière diplômée en Histoire, fille de vignerons alsaciens, passionnée par sa région, vous propose ses services de guidage et d'accompagnement dans la bonne humeur et le respect de l'environnement pour tout public, du junior au senior.