Le Jeudi Vert : une tradition alsacienne

Jeudi Saint : quand la tristesse devient verte et délicieuse...

En Alsace, le Jeudi Saint de nombreuses familles partagent encore aujourd'hui la tradition de plats confectionnés uniquement avec des plantes et légumes verts. C'est le fameux Greendonnerschdaa ou Griandonnerstig, le Jeudi Vert.

La Petite touffe d'herbes, Albrecht Dürer, aquarelle, 1490
La Petite touffe d'herbes, Albrecht Dürer, aquarelle, 1490

Les plantes utilisées ..suivant les usages et les disponibilités.... sont les suivantes : poireau, persil, salades, épinards, fanes de radis, orties, pissenlit, oseille, ortie, cresson, alchémille, primevère, feuilles de groseille à maquereau, bourgeons de sureaux, ciboulette, cerfeuil,  chou frisé...

Les plats emblématiques de cette journée sont les incontournables épinards accompagnés d'oeufs durs, mais également les soupes aux 7 plantes "Sewernerlei Krüt" ou des bouillies aux 9 légumes verts "Ninkrittermües"

Plus élaboré, il est fréquent de préparer des succulentes raviolis aux orties (en vidéo la recette de Daniel Zenner), ou des pâtes maison aux orties "Sangnessel Nudlà" mais également des beignets d’épinards ou des gâteaux de plantes...

Ces plats purifiants ont pour but de nettoyer de l'intérieur, pour une véritable renaissance physiologique et spirituelle. En quelque sorte, on voulait, comme dans le "Osterputz" (nettoyage de printemps), nettoyer l'organisme des impuretés accumulées durant l'hiver. D'ailleurs, cette tradition de grand ménage de Printemps est encore fort respectée dans de nombreuses familles.

Le nom de Jeudi vert s'est imposé dès le 12e Siècle. Il portait alors le nom de "diaes viridum" soit le jour des verdissants. Puissant sa source dans l'évangile selon Luc, chapitre 23, verset 31 : "Car si l'on traite ainsi le bois vert, qu'adviendra-t-il du sec ? ". Les verdissants étaient ceux qui confessaient publiquement leurs péchés et redevenaient ainsi des rameaux verts. Il arrivaient que ces pénitents pleuraient à chaudes larmes soit "grina" ce qui a donné  le “Grinendonnerstig” qui signifie “pleurer” et être “triste”. L'idée que ce jour soit le jour de purification du corps s'est alors propagée et garde aujourd'hui toute sa verdeur...

Lors des visites printanières que je vous propose,  j’évoque particulièrement la diversité des coutumes et traditions régionales, venez-suivez moi ...

Visites guidées sur demande 

si vous avez aimé cet article, merci de le partager

Informations sur l'auteur

Caroline CLAUDE-BRONNER

fondatrice de Chemins Bio en Alsace , guide conférencière diplômée en Histoire, fille de vignerons alsaciens, passionnée par sa région, vous propose ses services de guidage et d'accompagnement dans la bonne humeur et le respect de l'environnement pour tout public,